Lancement de Littoview : projet d’observation participative de l’évolution du littoral 22 avril 2021

Le littoral de la côte atlantique, et de l’ex-Aquitaine en particulier, subit les assauts des tempêtes qui traversent le Golfe de Gascogne et se retrouve parmi les littoraux français les plus vulnérables aux phénomènes d’érosion côtière et de submersion marine. Durant les périodes plus calmes, les conditions météo-marines peuvent également transformer très rapidement les paysages côtiers. Comprendre et anticiper ces évolutions nécessitent une fréquence de suivi adaptée aux processus à l’œuvre. Et il se trouve qu’une photo de plage prise régulièrement tout au long de l’année est un moyen de suivi précieux pour les scientifiques. C’est ainsi qu’est né le projet régional de science participative, Littoview.

Afin d’améliorer la connaissance sur les mécanismes à l’origine des évolutions intra-annuelles du littoral (pendant des tempêtes, en conditions calmes, ou sous la pression touristique), le projet Littoview propose d’augmenter la fréquence d’observation sur des sites d’intérêt en recourant au potentiel d’observation de citoyens bénévoles.

Cette démarche, initiée en Australie et actuellement déployée dans différents pays du monde (Angleterre, Portugal, Espagne, États-Unis, Brésil, France, Inde…), est intitulée CoastSnap. Elle permet, en contrôlant l’angle de vue et le panorama depuis un point fixe, de constituer une base importante de photos standardisées pour observer l’évolution du littoral tout en sensibilisant les citoyens au caractère éminemment mobile de la bande côtière.

À travers des postes d’observation CoastSnap en Nouvelle-Aquitaine, le projet fournira un outil participatif et accessible à tous pour une meilleure connaissance et prise de conscience des évolutions du littoral. Au-delà de l’aspect participatif et de l’implication des citoyens, cet outil devrait produire de l’information scientifique inédite sur la dynamique haute fréquence du littoral, de par la fréquence des prises de vue et, à terme, la multiplication des sites d’observation.

Les citoyens seront invités, au détour d’une balade ou activité sur les sites équipés des postes d’observation CoastSnap, à prendre une photo et la partager via différents outils (e.g. application mobile, email, réseaux sociaux…).

Illustration d’un site équipé d’un poste d’observation CoastSnap sur une plage au nord de Sydney en Australie
Crédit photo : UNSW Water Research Laboratory, M. Harley

Financé dans le cadre du Programme opérationnel régional FEDER 2015-2020 (fonds européens), le projet réunit l’expérience du BRGM et de l’Office national des forêts, tant dans la connaissance des évolutions du littoral aquitain à travers les travaux menés dans l’Observatoire de la Côte Aquitaine que dans la mise en place de panneaux d’information et de sensibilisation, ainsi que celle du Centre aquitain des technologies de l’information et électroniques (CATIE) dans le domaine du numérique (architecture, structure, stockage de la donnée, facteurs humains et cognitifs).

Le projet a une vocation expérimentale, avec le déploiement du système CoastSnap sur trois sites côtiers de la côte aquitaine.

Promeneurs, surfeurs, résidents ou vacanciers, votre participation à ce projet scientifique de l’OCA est grandement souhaitée ! Restez connectés, plus d’informations bientôt !

Le projet bénéficie du soutien de l’Union européenne (via les fonds FEDER) et de la Région Nouvelle-Aquitaine