Lancement des premiers levés côtiers en Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du projet Litto3D® 21 septembre 2020

Le programme national Litto3D® vise à produire un modèle numérique altimétrique de référence, continu terre-mer, sur la frange du littoral métropolitain et ultramarin. Une déclinaison du programme sur le territoire de la Région Nouvelle-Aquitaine est pilotée par le Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM) et l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), et cofinancée par l’État (fonds de prévention des risques naturels majeurs FPRNM), l’Union européenne (fonds européen de développement régional FEDER), le Shom et la Région Nouvelle-Aquitaine.

À la demande de l’État et de la Région Nouvelle-Aquitaine, l’animation du projet a été confiée à l’Observatoire de la Côte Aquitaine.

Le programme met en œuvre des moyens de levés par lasers aéroportés (lidar), permettant de mesurer les profondeurs dans les zones d’estran difficilement accessibles, en complément des sondeurs multifaisceaux embarqués à bord des navires.

Vue depuis l’avion pendant le survol de la côte sableuse aquitaine
Crédit photo : Shom

Litto3D® en Nouvelle-Aquitaine décrit la bande littorale :

  • en mer, jusqu’à l’isobathe 20 m et au plus jusqu’à 6 milles marins (soit plus de 11 km) des côtes ;
  • à terre, jusqu’à l’altitude + 10 m et à au moins 2 km à l’intérieur des terres.

Dans le cadre du projet « Litto3D® Nouvelle-Aquitaine », l’équipe d’acquisition du Shom s’est déployée à La Teste-de-Buch, en Gironde, le 7 septembre 2020, avec comme objectif de lever la côte ex-Aquitaine, de la frontière espagnole à l’estuaire de la Gironde. La mission est prévue jusqu’au 7 novembre 2020. La possibilité de voler et la qualité des acquisitions étant fortement dépendantes des conditions météorologiques et marines, des vols complémentaires pourront avoir lieu ultérieurement pour compléter ces premières acquisitions. Par ailleurs, le littoral charentais fera l’objet d’une mission spécifique à l’automne 2021.

Les acquisitions sont réalisées grâce au système HawkEye III de la société Leica Geosystems (groupe Hexagon), composé de deux lidar bathymétriques (un pour les faibles profondeurs 0 - 15 m, l’autre pour les profondeurs plus élevées 15 - 25 m), et d’un lidar topographique. Ce système est mis en œuvre par les opérateurs du Shom à partir d’un avion Cessna C208B Grand Caravan, de la société CAE Aviation.

L’intérieur de l’avion permettant de réaliser les levés
Crédit photo : Christian SALVATERRA, Shom

Ces données Litto3D® participent à la couche bathymétrique et topographique du référentiel géographique du littoral (RGL), en métropole française ainsi que dans les départements et régions d’outre-mer français. Ce socle de données homogènes sur un large territoire répond à de multiples besoins, comme l’amélioration des modèles de prévisions de submersion marine, la planification de l’aménagement du littoral et la gestion des activités humaines côtières, le suivi de l’évolution du trait de côte, la gestion des stocks sédimentaires, la caractérisation et protection des habitats marins…

Pour plus d’information sur les spécifications techniques du produit Litto3D®, visitez la page suivante.

Pour consulter ou télécharger les produits Litto3D® et Litto3D® partie maritime, visitez le lien suivant.

12e édition de la Sea Tech Week du 12 au 16 octobre

La Sea Tech Week aura lieu du 12 au 16 octobre en e-conférence, l’événement étant initialement prévu à Brest. Organisé tous les deux ans, cet événement international réunit le monde scientifique et les entreprises sur plusieurs thématiques afin de nouer des collaborations. La thématique 2020 est « L’observation, du fond des océans jusqu’à l’espace ». Une session dédiée à Litto3D aura lieu le 14 octobre avec notamment 2 interventions du Shom et 6 interventions d’utilisateurs finaux.

Plus d’informations sur le site Internet de l’événement