Coup d’envoi de la campagne annuelle de suivis du littoral aquitain 24 mars 2021

À partir du lundi 29 mars et jusqu’au début du mois de juin, les agents de l’Observatoire de la Côte Aquitaine vont arpenter les quelque 300 km de littoral ex-aquitain afin de réaliser les suivis annuels post-hivernaux.

Depuis 1998 et de manière optimisée depuis 2002, l’Observatoire de la Côte Aquitaine réalise des levés de terrain au GPS différentiel (précision centimétrique) chaque année au printemps après les tempêtes hivernales. Cette année la campagne s’étalera du 29 mars au 4 juin.

Ces levés de terrain sont réalisés sur des transects plages/dunes, i.e. des lignes théoriques perpendiculaires au trait de côte, définis à partir d’un réseau géodésique de bornes fixes implantées le long de la côte (côte sableuse, côte rocheuse, Bassin d’Arcachon, cf. figure ci-dessous). Ce suivi régional est aujourd’hui constitué de 168 transects de référence : 59 pour la côte sableuse, 56 pour la côte rocheuse, 53 pour le Bassin d’Arcachon (dont 11 sur l’Île aux Oiseaux). Le levé du trait de côte est également effectué sur un petit linéaire au droit de chaque transect.

Carte de localisation des acquisitions DGPS annuelles
Crédit image : Observatoire de la Côte Aquitaine

Lors de cette campagne annuelle, la méthode d’acquisition sur le littoral de la côte rocheuse diffère de celle de la côte sableuse, par les levés DGPS du sommet et du pied de falaise (levés longitudinaux) dans des secteurs particuliers, en fonction des conditions d’accès et de l’intérêt des mesures (au regard notamment de la géologie du site).

Pour le Bassin d’Arcachon, un protocole de levés au DGPS, suivant une méthodologie proche des levés réalisés sur la côte sableuse, a été mis en place en 2018. Il a été adapté pour rendre compte de la diversité de l’environnement de marais maritime, propre à la partie lagunaire du Bassin d’Arcachon. Ces levés permettront d’associer aux données topographiques des informations de nature géomorphologique et botanique. La campagne 2021 sur le Bassin d’Arcachon aura lieu du 26 au 30 avril.

Des suivis essentiels pour les acteurs territoriaux

L’ensemble des suivis réalisés sur le littoral aquitain a pour objectifs de comprendre la dynamique du trait de côte, à plusieurs échelles de temps, et de prévoir son évolution future en prenant en compte notamment les impacts du changement climatique. L’acquisition et l’analyse des données recueillies lors de la campagne de terrain permettent ainsi :

  • la quantification de l’évolution du trait de côte et de sa variabilité, le long de la côte aquitaine notamment au droit des secteurs littoraux aménagés ;
  • une meilleure compréhension des rythmes d’évolution à différentes échelles de temps (événementielle, saisonnière, interannuelle, pluriannuelle et séculaire) grâce au croisement avec d’autres données (e.g. campagne lidar annuelle) ;
  • et une meilleure caractérisation de l’aléa recul du trait de côte sur le littoral aquitain, en lien avec les effets du changement climatique.

Ces données constituent un socle de référence pour l’environnement littoral et permettent à l’Observatoire d’apporter régulièrement des expertises en appui aux politiques publiques de ses partenaires financeurs ‐ services de l’État, de la Région, des Conseils départementaux et du SIBA ‐ mais également des collectivités locales, du Conservatoire du littoral ou encore du GIP Littoral.

Lors de la campagne 2018, une équipe de tournage a suivi les agents de l’OCA en mission sur 4 sites emblématiques du littoral aquitain : la Dune du Pilat à La Teste-de-Buch (33), le site d’Erretegia à Bidart (64), le courant d’Huchet à Moliets-et-Maâ (40) et l’île aux oiseaux à La Teste-de-Buch (33).

Vous pouvez découvrir ce court film ci-dessous afin de mieux comprendre le déroulé d’une mission, ses spécificités d’un environnement à un autre, les objectifs et les résultats attendus.

https://youtu.be/dag-BGly058